News

Sur les traces de 1939...

Publie le 26/04/2018

Ce mercredi 25 avril, une délégation du Mémorial de Montormel a entrepris un voyage d’étude sur les traces des combats menés par la 10e brigade de cavalerie en 1939, en Pologne. 

Ce déplacement est effectué par Stéphane Jonot, directeur, et Jacques Wiacek, webmaster et auteur du futur livre « l’Odyssée du Phoenix » dédié à la 1ère DB polonaise. Il vise à la fois à valider sur le terrain le narratif établi sur la base des sources d’archives, et à promouvoir le futur ouvrage. 

Partant de Cracovie, l’équipe normande a rejoint les hauteurs de Wysoka, position du premier verrou établi par la 10e brigade face à la 2. Panzer-Division. Elle y a rencontré Piotr Sadowski, spécialiste des combats dans le secteur, qui dispose, en plus d’une connaissance phénoménale, de nombreuses photos inédites de cette époque.

Deux heures passées sur le terrain (et il en faudrait bien plus… !) ont permis de découvrir « in situ » les positions des sept canons Bofors (quatre du bataillon antichar, deux du 24e lanciers, un dernier du Corps de Défense des Frontières KOP), l’emplacement des retranchements et le déroulement des combats. Cinq d’entre eux seront perdus au cours de la journée du 2 septembre…

Les trois hommes ont ensuite continué vers Naprawa, au débouché de l’attaque de la 2. Pz-D et de la 4. Leichte-Division le 3 septembre, puis Krzeczow et Lubien – deux bourgs ou stationnait l’état-major de la brigade entre le 2 et le 4 septembre. La visite s’est achevée par la visite du champ de bataille de Kasina Wielka, lieu de la contre-attaque du 24e régiment de lanciers sur les positions de la 4. Leichte-Division et de la 3. Gebirgs-Jäger-Division.


C’est finalement dans l’obscurité que s’est terminée cette passionnante journée de découverte : suivant les traces du col. Maczek, l’équipe du Mémorial a remonté la route de la brigade jusqu’à Dobczyce, puis Brzesko. Pour la nuit, elle a finalement rejoint Lancut, garnison du 10e PSK et lieux des combats du 8 septembre, en préparation de la journée suivante, qui doit la mener jusqu’en Ukraine…

Un grand merci à Piotr Sadowski pour le temps passé à nous expliquer le déroulement des combats !

 

Note: contact au sujet de l’Odyssée du Phoenix : jacqueswiacek@yahoo.fr